Bonne année 2022 !

C’est avec grand plaisir que je vous partage ma carte de vœux 2022 ! Comme les années précédentes, je me suis amusée à sélectionner quelques animaux que j’ai croisés en 2021 et j’ai agencé leur photographie sur cette carte de vœux, autour d’un paysage rambolitain pris en décembre 2021.

J’ai plaisir à me remémorer chacun des instants que m’évoquent ces images. Pour 2022, je vous souhaite de belles rencontres qui vous apporteront de la joie immédiate et des souvenirs agréables !

Pour les curieuses, les curieux, voici le nom des espèces photographiées. A vous de l’attribuer au bon individu 😉 :

  • Bembix à rostre angervilliérois
  • Conocéphale gracieux gabisan *
  • Cuivré commun forgeois *
  • Cygne tuberculé rambolitain *
  • Dysdère rambolitaine
  • Engoulevent d’Europe gabisan *
  • Grenouille verte dampierroise *
  • Hibou des marais alnelois *
  • Leste barbare montfortois *
  • Méloé printanier chevrotin *
  • Mulot sylvestre dourdannais
  • Pic épeiche villersois *
  • Tenthrède dampierroise

Vous aurez reconnu cygne, grenouille, hibou, mulot et pic sans mon aide. Voici quelques indices pour les autres espèces un peu moins connues :

  • Le bembix à rostre est une guêpe fouisseuse ou guêpe de sable, qui arbore de jolis yeux verts 🙂
  • Le conocéphale gracieux est une sauterelle dont la tête est très conique.
  • Le cuivré commun se nomme également le bronzé. C’est un papillon aux couleurs chaudes !
  • La dysdère est plutôt une nocturne. Cette araignée adore se nourrir de cloportes.
  • L’engoulevent d’Europe mérite d’être connu pour son magnifique chant crépusculaire et son vol gracieux !
  • Le leste barbare n’a rien de fâcheux mais il paraît que cette demoiselle accepte des conditions de vie parfois extrême, là où les autres ne survivent pas.
  • Le méloé printanier se nomme également méloé enfle-boeufs ténébreux du fait de son abdomen imposant (surtout chez la femelle) qui n’est pas entièrement recouvert par les élytres.
  • La tenthrède ressemble à une chenille, pourtant ce n’est pas une larve de papillon mais bien une larve de guêpe.

Pour les personnes qui aiment jouer, trois petites questions :

  • J’ai rencontré ces espèces à moins de 30km de chez moi. Pourtant l’une d’elles n’a pas été observée en Île-de-France, laquelle ?
  • Comment appelez-vous le bébé cygne ?
  • Quel est le point commun entre les neuf espèces ayant un astérisque ?

Bonne année 2022 !

Si vous voulez continuer à jouer et découvrir les cartes de bonne année antérieures, cliquez sur les légendes des images ci-dessous.

Le détail des espèces observées en 2020.
Le détail des espèces observées en 2019.

Le détail des espèces observées en 2018.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Sophie dit :

    Le bébé cygne c’est le cygneau, non ?

    Aimé par 1 personne

    1. Oui on peut l’appeler comme ça. C’est pas ce mot que j’utilisais, peut-être parce que cygneau me faisait penser à signaux 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.